A l’heure actuelle, nombre d’entreprises misent sur le e-commerce, qui, il est vrai continue son ascension fulgurante. Un marché gigantesque ou chacun tente de prendre sa part de gâteau, face aux géants tels que Amazon ou Alibaba. Dès lors, optimiser son site pour faciliter l’achat pour les cyberacheteurs est le nerf de la guerre. Réduire les taux d’abandon de panier et accroître les taux de conversion sont deux facteurs clés pour toute entreprise du e-commerce qui souhaite réussir de manière pérenne. Bien que ce succès soit incontestable, il convient, lorsque l’on est entrepreneur de voir sur le long terme. Miser sur le M-Commerce devient aujourd’hui une priorité, ce nouveau type de consommation tendant à se développer d’une manière certaine, et les prévisions qui sont annoncées pour ce mode donnent le tournis.

Le M-commerce devrait dépasser le E-commerce d’ici 2019

Pourquoi faut il orienter votre stratégie vers le M-Commerce dès maintenant ?
5 (100%) 3 vote[s]

D’après les prévisions de 451 Research, Société d’analyse du secteur des technologies et de l’information, les transactions effectuées via le m-commerce dépasseront celles liées au e-commerce dès 2019. Parmi les pays les plus avancés en la matière, la Chine semble être l’acteur le plus précoce en la matière.Il faut dire que les nouvelles technologies sorties sur les différents types de smartphones (Android ou Apple) ont fortement favorisé ce développement. Parmi celles-ci la meilleure maîtrise du développement des applications, la mise en place de nouvelles fonctionnalités (facilitant l’ergonomie et l’expérience utilisateur) ont joué un rôle important dans la convivialité de l’achat via smartphones.

Au niveau des achats effectués par smartphones hors internet, la mise en œuvre et le déploiement de technologies comme le paiement sans contact a permis de faire décoller fortement les transactions. Des sociétés à la pointe de ces technologies comme Apple Pay ou Google Pay sont aujourd’hui leader sur ce créneau, même si de nombreuses autres sociétés tentent également de gagner des parts de marché. Les paiements mobiles ont atteint la somme faramineuse de 1000 milliards de dollars dans le monde cette année.

En outre, les analystes de 451 research confirment que les ventes en ligne (tous canaux confondus) continueront a voir une croissance très importante, et dépasseront les ventes physiques en magasin. Cependant, L’omnicanalité est la piste à privilégier pour favoriser le mix-marketing au niveau de la communication, et de la distribution des produits ou services.

Selon le cabinet, le commerce numérique pèsera 10,2% en 2018 et 17,3% en 2022 de l’ensemble des ventes au détail dans le monde. L’exemple de la Chine est très parlant, puisque dans ce pays, la majorité des ventes s’effectuent via le m-commerce. “La Chine est une société sans argent liquide”, a déclaré Chloe Reuter (à la tête d’une agence digitale dans l’accompagnement d’entreprises du luxe).

Dans ce pays précurseur en terme d’utilisation, les clients semblent même moins s’appuyer sur les amis pour obtenir des recommandations d’achat, mais utilisent principalement les réseaux sociaux, et plus particulièrement l’application Wechat.

Le M-marketing au service du M-commerce

Si le M-commerce va exploser dans les années à venir, le M-marketing devient donc fondamental pour toute entreprise souhaitant multiplier ses ventes.Dès lors, faciliter au maximum la tâche de l’utilisateur dans son process d’achat est une étape clé, afin notamment de réduire au maximum les abandons de panier. En effet, un client qui souhaite acheter un bien ou service via son smartphone pour la première fois ne doit pas rencontrer de problème pour se créer facilement un compte.

Des technologies comme le CIAM (Customer Identity & Access Management) facilitent au maximum ces process, basées sur le social login. Dès lors, les nouveaux clients peuvent se créer un compte en quelques clics, en se connectant simplement via leur compte Facebook ou Twitter. Ils n’ont plus par la suite qu’à  remplir leur panier en ayant parcouru le catalogue en ligne, valider leur commande et finaliser le paiement, via paypal ou carte bleue par exemple.

Les offres promotionnelles seront, quant à elles, mobile-first. Les marketeurs devront donc développer une offre spécifique aux m-commerce, où les notifications de ventes, de promotions, de lancement de nouveaux produits seront reçues instantanément par l’utilisateur qui s’est abonné au système de notification marketing de la marque.

La formation des équipes physiques au M-commerce sera-t-elle aussi indispensable. Le rôle du vendeur deviendra en effet décisif dans les magasins digitalisés, et en cas de problème, ce dernier devra être de contrôler en amont le process d’achat ayant eu lieu sur smartphone. Le développement d’applications mobiles spécifiques aux marques est aussi une piste à exploiter en dehors du site mobile-first, même si ces deux technologies peuvent cohabiter sans problème au sein d’une stratégie marketing cohérente.

Dans les années à venir, le m-commerce sera aussi chamboulé par la mise en place du paiement par reconnaissance faciale. Précurseur en la matière, la Chine teste actuellement dans l’une de ses gares un système de paiement de tickets par reconnaissance faciale.

Le M-Commerce est donc un enjeu d’avenir pour toute entreprise qui souhaite réussir dans le milieu.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Divi WordPress Theme